TWITTER FOLLOW US Facebook
Flux RSS


Un cookie va stocker. Date expiration :ce soir minuit. Petit Moyen Grand Aide  
MATHIEU WEILL,DIRECTEUR GÉNÉRAL, AFNIC : « LE NOM DE DOMAINE EST CRÉATEUR DE VALEUR »
fl Article publié le 22/01/2008
fl Auteur : M. Stéphane Van Gelder  Directeur général, Indom.com .
fl Domaines : Adressage, Noms de domaine et liens hypertextes, Propriétés industrielles et commerciales.
fl Ordre juridique : ordre juridique
3.
print| Cet article a été lu 4243 fois |

News A l'occasion du millionième .FR, le Directeur général de l'AFNIC Mathieu Weill fait le point sur la situation de ce .FR et le développement du secteur du nom de domaine en général.

fl Enregistré la semaine dernière, blogartdeco.fr est le millionième nom géré par l'AFNIC, le registre en charge de la zone de nommage française.

L'occasion de fêter une croissance forte du .FR ces dernières années, et de revenir sur les différences que l'extension nationale affiche toujours par rapport à ses sœurs européennes et internationales.


Bravo pour ce million. Pour le fêter, pouvons-nous commencer par quelques chiffres ?
Le .FR est aujourd'hui l'une des extensions les plus dynamiques d'Europe, ce qui est d'autant plus remarquable qu'elle conserve son ancrage territorial. Sur 2007, la croissance du nombre de noms en .FR a atteint 40%. Entre 30 000 et 35 000 nouveaux noms de domaine sont enregistrés chaque mois et le taux de renouvellement reste élevé: entre 80 et 85%. A noter que la moitié des nouveaux enregistrements est le fait de personnes physiques.

Atteindre le million de noms change-t-il quelque chose pour une extension nationale ? Pensez-vous, par exemple, que le choix des français se portera dorénavant plus naturellement sur le .FR ?
La taille de l'extension n'est pas pour nous une fin en soi. Néanmoins c'est une étape importante dans notre développement, qui valide les choix stratégiques et techniques que nous faisons depuis plusieurs années. Cela apporte également sans conteste une plus grande reconnaissance auprès des instances et acteurs internationaux.
Comme vous l'indiquez, notre préoccupation principale reste l'usage réel du .FR par les entreprises, institutions et internautes français. Je crois que de plus en plus le réflexe .FR s'amplifie parce que le .FR est intuitif et véhicule des valeurs claires : francophonie, appartenance, proximité. Ainsi 86% des internautes déclaraient, dans un sondage TNS-SOFRES, rechercher spontanément les sites des entreprises françaises sous .FR. C'est la clé de son développement actuel et futur.


Un beau millionième

Ce millionième nom semble tomber particulièrement bien. Avez-vous été tentés de, disons, vous assurer que le millionième .FR serait un nom comme blogartdeco.fr, plutôt qu’un nom à caractère pornographique par exemple ?
Les internautes ne manquent en effet pas d'imagination lorsqu'ils se cherchent des identités sur Internet, et certains noms de domaine sont très intéressants - même d'un point de vue sémantique ! blogartdeco.fr est plus sobre, mais il correspond bien à l'association croissante entre le développement des usages et les dépôts de noms de domaine en .FR par des particuliers. Nous sommes bien tombés, c'est un beau Millionième.

Comme c'est le millionième, on parle déjà du nom et il va à priori jouir d’une forte exposition. Pensez-vous que les noms de domaine aient aujourd’hui une valeur intrinsèque. Comment peut-on valoriser un nom comme blogartdeco.fr par exemple ?
Les noms de domaine sont un élément d'actif immatériel. Les entreprises doivent en prendre conscience. Un nom de domaine peut être créateur de valeur, soit au travers du trafic spontané qu'il apporte aux sites Internet vers lequel il pointe, soit parce qu'il possède, parfois, une valeur intrinsèque. Il faut effacer la perception du nom de domaine comme centre de coûts, penser "actif immatériel", et revoir les stratégies de dépôt en conséquence.
En ce qui concerne blogartdeco.fr, la communication qu'a fait l'AFNIC autour de son dépôt lui a fait bénéficier d'un trafic immédiat, et nous nous en réjouissons pour ce projet.

A l’étranger, les réactions face à ce millionième .FR ne sont pas toujours positives. Ainsi certains regrettent que le .FR soit encore réservé à ceux qui ont une adresse en France, au lieu d’être aussi libre qu’un .COM par exemple. Est-ce là qu’il faut attendre le prochain relais de croissance du .FR, ce qui permettra d’arriver au 2e million en moins de 21 ans ?
Je ne crois pas qu'il sera nécessaire d'attendre 21 ans (sourire).
On peut toujours débattre de règles différentes mais je crois que la comparaison du .FR et du .COM est un peu rapide. Le .FR est un extension correspondant à un territoire, un ccTLD, pas une extension générique. Dès lors, il me paraît tout à fait légitime de prévoir un critère de territorialité, surtout qu'il faut veiller à la cohérence avec les valeurs du .FR que j'évoquais plus haut.


Bientôt un appel d'offre ?

Etrange paradoxe que celui de voir l’AFNIC atteindre ce chiffre de un million alors même que le gouvernement français s’apprête à lancer un appel d’offre pour la gestion du .FR… Pouvez-vous nous en dire plus sur cet appel d’offre, quand aura-t-il lieu et sur quels critères se base-t-il ? Y a-t-il un véritable risque de voir l’AFNIC dépossédé de la gestion du .FR ?
Le Ministère a publié un décret qui indique qu'un appel de candidatures sera lancé pour la gestion du .FR, mais aussi des autres extensions françaises comme .RE ou .WF. Nous attendons que ce processus s'enclenche mais bien entendu nous n'en maitrisons ni le calendrier ni le contenu.
Nous mettons ce délai à profit pour préparer une candidature ambitieuse au service, conformément à nos missions, du développement de l'Internet en France. Avec notre bilan et nos ambitions pour l'avenir, je suis confiant dans nos chances de succès. L'AFNIC et le .FR sont liés par 10 ans d'histoire, et le resteront sans doute encore pour de nombreuses années.

Auteur : M. Stéphane Van Gelder  Directeur général, Indom.com . | Source : Domaines.info |
NOTES
Mathieu WEILL est Directeur Général de l'AFNIC
LIENS
 

top
© 2000-2015 Julien Le Clainche